Accès aux comparateurs :

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable aussi appelé « crédit permanent » ou « réserve d'argent » permet aux clients de disposer d'une certaine somme d'argent utilisable à tout moment et reconstituée au fur et à mesure du remboursement.

Avant l'adoption de la loi Lagarde, ce type de crédit était indépendant du compte courant.

Bien qu'il s'agisse de la formule de crédit la plus souple du marché, il faut que vous restiez vigilant aux taux d'intérêts qui sont souvent élevés et variables en fonction du montant de la réserve et de la somme utilisée.

Principe

L'organisme prêteur met à votre disposition une réserve d'argent, dont vous pourrez utiliser tout ou partie du montant. Ce produit s'accompagne de mensualités de remboursement légères qui permettent de reconstituer de fašon automatique la réserve, cette dernière étant toujours réutilisable.

Avec l'apparition de la loi Lagarde, les délais de remboursements sont de 3 ans pour les montants de moins de 3 000 euros, et 5 ans pour les crédits supérieurs à 3 000 euros.

Certaines cartes de fidélité proposent un crédit à la consommation. Avec ces dernières le crédit de consommation ne pourra plus être activé de fašon automatique. Il faudra en faire la demande pour pouvoir en bénéficier, ce qui évite aux clients de contracter un crédit malgré eux.

Bon à savoir

Aujourd'hui, la majorité des offres d'argent affichent des T.E.G annuels, même si les offres sont très disparates. Le T.A.E.G (Taux Annuel Effectif Global) permet de mesurer le coût réel d'un prêt. En plus du taux d'intérêt nominal, ce dernier inclut non seulement les frais de dossier, mais également les frais d'assurance et les frais de garantie. Il est impératif qu'il figure sur votre offre de prêt.

Comparer gratuitement les offres de crédit renouvelable

Restez vigilants

Une fois que vous avez activé votre crédit renouvelable, veillez à rester vigilant.

En effet, le taux auquel vous avez souscrit votre crédit n'est pas garanti. Cela signifie que rien n'empêche que le taux annoncé le jour de la souscription soit le même que celui appliqué le jour de l'utilisation effective de l'argent. Quelque mois suffisent...

Important :
Depuis le 1er mai 2011 (Loi Lagarde), les crédits inférieurs à 3 000 euros ont une durée de remboursement plafonnée à 3 ans, et 5 ans pour les crédits supérieurs à 3 000 euros. Dans le cas d'une augmentation des taux, ou d'une souscription supplémentaire, ce n'est donc plus la durée qui augmente mais les mensualités.

Comment y mettre fin ?

Si vous souhaitez mettre fin à votre crédit à la consommation, des dispositions sont à prendre. Vous avez la possibilité de dénoncer le contrat. La réserve d'argent n'étant plus disponible, le solde restant dû est alors transformé en prêt à taux fixe.

Protection

S'agissant d'un crédit à la consommation, certaines règles visant à informer et protéger le consommateur s'appliquent à l'offre préalable du crédit :

  • Indiquer le montant total du crédit, son coût, ainsi que les conditions et le coût de l'assurance éventuelle.
  • Vous disposez d'un délai de réflexion de 15 jours au minimum, pour étudier les termes du contrat.
  • Vous disposez d'un délai de 14 jours pour vous rétracter après acceptation et signature de l'offre préalable.

A noter

Sachez que depuis le 1er février 2004, vous êtes en droit de vous opposer aux modifications proposées sous un délai de 20 jours, sans quoi leur application sera effective.

Depuis l'adoption de la loi Chatel (20 janvier 2005), l'offre de crédit renouvelable est bien plus encadrée. Cette mesure est prise pour éviter les cas de surendettement.

A tout moment vous pouvez demander la réduction de votre réserve de crédit, la suspension de son utilisation ou la résiliation du contrat.

Une augmentation de crédit consentie ne pourra se faire sans une offre préalable de l'établissement financier.

Si la réserve et les moyens de paiement assortis ne sont pas utilisés durant trois ans consécutifs, vous devrez confirmer la reconduction du contrat.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.