Accès aux comparateurs :

Equipement de la maison : Campagne pour les énergies renouvelables

La campagne télé de sensibilisation « Faisons vite ça chauffe ! » met actuellement en avant les avantages du crédit d’impôt possible si vous effectuez des dépenses d’équipement de votre habitation en faveur du développement durable. La consommation d’énergie des habitations est à l’origine de 25% des émissions de gaz à effet de serre. Le crédit d’impôt soutient fortement vos dépenses liées à l’équipement utilisant les énergies renouvelables tels que les chauffe-eau solaires. La campagne vise à promouvoir ce fameux crédit d’impôt, souvent méconnu, qui vous incite à effectuer les dépenses lourdes liées à ces investissements lourds mais très profitable à notre planète. Le mode de calcul Le crédit d’impôt est remboursable au contribuable s’il est supérieur à l’impôt dû. C’est donc plus qu’une simple réduction d’impôt ! Cela peut alléger considérablement votre facture. Par exemple, si vous devez payez 1.000€ d’impôt sur le revenu et que vos travaux vous donnent droit à un crédit d’impôt de 1.500€, le Trésor Public vous fera un chèque de 500€ ! L’année suivant vos travaux en faveur du développement durable, il vous faudra renseigner sur votre relevé d’imposition le montant des travaux effectués et joindre la copie de la facture. Pour les travaux effectués en 2006, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 50% pour les équipements suivants : • équipements à base de capteurs solaires thermique (plancher chauffant, chauffe-eau), • microcentrales électriques à cellules photovoltaïque, • éoliennes, • pompes à chaleur, • chaudières à bois, • poêles, inserts de cheminée, • systèmes utilisant la biomasse Concernant les travaux d’isolation suivants, vous bénéficiez d’un crédit d’impôts de 25% : • isolation des planchers bas sur sous-sol ou vide sanitaire, en sous toiture, isolation par l'extérieur des murs et des portes. Les matériaux isolants doivent être de résitance thermique >= 2,40 m2.K/W • volets isolants (battants, roulants, persiennes coulissantes) de résitance thermique >= 0,20 m2.K/W • calorifugeage d'une installation de production ou distribution d'eau -chauffage central, eau chaude sanitaire) • installation de double vitrages isolants classiques ou à faible émissivité (y compris pour loggias, vérandas) mais en remplacement d'un vitrage existant. Châssis de fenêtre si le remplacement de celui-ci est nécessaire • survitrages sur menuiseries existantes • double-fenêtres

(le 26 Avril 2006)

©

Comparer gratuitement les offres de crédit immobilier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.