Accès aux comparateurs :

Depuis hier, l'argent coûte un peu plus cher en Europe

La BCE procède à un troisième resserrement monétaire La Banque Centrale Européenne (BCE) a relevé d’un quart de point son principal taux directeur hier. Le principal taux de refinancement atteint désormais 2,75%. Ceux qui avaient prévu une hausse d’1/2 point ont en revanche été pris à revers. Les autorités monétaires européennes ont cependant avoué avoir envisagé cette éventualité au cours de leurs discussions à Madrid. Cette nouvelle hausse est motivée par des risques persistants d’inflation. Elle aura des répercussions sur les taux variables de crédit immobilier. Jean-Claude Trichet craint notamment que la très forte croissance de la masse monétaire et le volume des crédits octroyés au secteur privé ne provoquent l’éclatement d’une bulle spéculative dans l’immobilier. Il précise cependant que la BCE ne s’engagera pas pour autant dans une politique systématique de relèvement des taux sur le modèle de la Fed aux Etats-Unis. La banque prend soin de signaler qu’elle ne s’engagera pas dans une série de hausses lors des prochaines réunions. Ainsi, le discours de la BCE devrait rassurer l’OCDE, qui s’inquiétait d’un resserrement monétaire précipité à même de fragiliser une croissance encore timide.

(le 09 Juin 2006)

©

Comparer gratuitement les offres de crédit immobilier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.