Accès aux comparateurs :

Immobilier : les gagnants vs les perdants en France

immobilierPour la première fois, Empruntis.com et MeilleursAgents.com, nouveau partenaires, se sont associés pour réaliser un baromètre commun sur le pouvoir d’achat réel des Français en matière d’immobilier. Le point sur les gagnants et les perdants en France.

La situation du crédit immobilier

Sans un apport personnel d’au moins 10 %, peu de banques prêtent. De même, les crédits longs, sur 25 ans, n’existent quasiment plus.

Mais, parallèlement, les aides de la BCE aux banques ont porté leurs fruits : les taux restent assez attractifs. « On prête moins cher, mais on prête toujours avec prudence », confirme Maël Bernier, directrice de la Communication chez Empruntis.com.

Sur 15 ans, le taux moyen est de 3,95 % et sur 20 ans, de 4,20 %.

En l’état actuel du marché, deux scenarii sont dressés par le courtier en crédit immobilier Empruntis.com :

Baisse des prix de 10 %, et donc 20 % d’acquéreurs supplémentaires.

Baisse des prix de 20 %, et donc plus d’un tiers d’acquéreurs en plus.

Les gagnants et les perdants du pouvoir d’achat immobilier

Depuis quelques mois, les experts observent une baisse des prix immobilier. Si celle-ci reste modérée dans les grandes villes comme Paris par exemple, la baisse des prix n’en demeure pas moins réelle.

Les deux nouveaux partenaires ont lancé, de manière inédite, un baromètre immobilier qui se base sur le pouvoir d’achat réel des particuliers.

En prenant le revenu moyen par ménage, et donc les capacités réelles de remboursement, et en choisissant une durée de remboursement de 20 ans avec le taux moyen de la région de la ville, MeilleursAgents.com et Empruntis.com ont pu établir un classement de la capacité réelle d’achat pour un ménage moyen, ville par ville. En voici les résultats :

  • Rennes et Strasbourg : 62 m²
  • Nantes : 58 m²
  • Lyon et Toulouse : 55 m²
  • Bordeaux : 53 m²
  • Marseille : 51 m²
  • Lille : 46 m²
  • Nice : 38 m²
  • Paris : 31 m².

« Les Parisiens malgré des revenus très nettement supérieurs à la moyenne sont les grands perdants », résume l’enquête.

Il y a 30 m² d’écart entre Paris et Strasbourg et ce, malgré un salaire nettement plus élevé dans la capitale. Pour que cette différence soit plus concrète : 30 m², c’est deux (grandes) chambres !

(le 26 Mars 2012)

©

Comparer gratuitement les offres de crédit immobilier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.