Accès aux comparateurs :

Immobilier : baisse des prix mais…

immobilier… peut-être pas suffisante ? Les derniers chiffres des Notaires font état d’une baisse entre 5 et 10 % des prix à Paris en 2012. Une aubaine pour les acheteurs ! « Si les taux d’intérêt de crédits immobiliers restent stables, environ 20 % de ménages qui, à ce jour, sont dans l’incapacité d’emprunter, seraient à nouveau éligibles à l’emprunt », estime Maël Bernier, Directrice de la communication chez Empruntis.com.

Oui, mais il y a un « mais » : « Ces prévisions sont tout de même à relativiser car elles différeront en fonction des quartiers de Paris et du type de bien concerné. Par ailleurs, sachant que le mètre carré dans l’ancien était estimé à 8 390 euros, une baisse de 10 % ne le ramènerait qu’à 7 551 euros. Gardons en tête que nous avons tout de même connu une augmentation de près de 150 % sur ces 10 dernières années. A titre d’exemple, entre septembre 2011 et aujourd’hui, les parisiens ont perdu entre 2 et 3 mètres carré de surface habitable en raison de la hausse des prix. Une baisse de 10 % leur permettrait de regagner entre 3 et 5 mètres carré…Seulement… », conclut Maël Bernier.

Reste que dans un contexte de crise, toute baisse des prix ou des taux est bonne à prendre. C’est donc le moment, pour ceux d’entre vous qui pensent à acheter, de regarder à nouveau les annonces !

(le 27 Février 2012)

©

Comparer gratuitement les offres de crédit immobilier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.