Accès aux comparateurs :

Etude nationale : qui peut vraiment devenir propriétaire en 2012 ?

A en croire la dernière étude du courtier en crédit sur Internet Empruntis.com, pas grand monde, du moins dans les grandes villes. Avec un emprunt moyen France entière à 159 768 euros et à 202 574 euros en Ile-de-France, difficile pour les ménages à faible revenus d’accéder à la propriété.

La grande surprise est davantage sur l’apport moyen qui atteint pour Paris intra-muros… 198 828 euros ! La moyenne nationale est plus basse, avec 50 465 euros. « C’est la première fois que l’apport moyen franchit la barre des 50 000 euros, et si ce chiffre est certes hautement symbolique, il faut se rappeler qu’il y a une petite quinzaine d’années à peine, cette somme correspondait à un bien immobilier correct en province et au prix d’un studio à Paris », commente Maël Bernier, Directrice de la communication d’Empruntis.com. « Au-delà de la comparaison anecdotique, on est en droit de se poser la question de qui peut disposer aujourd’hui d’un tel apport ? Cette somme de 50 465 euros étant qui plus est dépassée, en Ile-de-France notamment, avec un apport moyen de 82 840 euros. Encore une fois, cette hausse de l’apport moyen dans nos dossiers n’est pas seulement la conséquence d’une exigence supplémentaire des banquiers, mais bien et c’est ce qui est inquiétant de la représentation grandissante des secundo-accédants dans nos dossiers au détriment des primo-accédants ne disposant que d’un très faible apport. »

En somme, l’emprunteur moyen en France a 36 ans et il gagne 4 430 €nets/mois. A Paris, l’apport moyen est à lui seul de quasi 200 000 euros. Face à ce constat, Maël Bernier réagit : « Ces chiffres nous confirment en effet que le marché parisien est désormais réservé presque exclusivement aux secundo-accédants disposant de revenus élevés. L’apport élevé étant la résultante de la plus-value réalisée à la revente. En effet, à part quelques chanceux disposant d’un gros héritage, quel primo-accédant lambda dispose d’une épargne flirtant avec les 200 000 euros ? ». Ce qui est sûr, c’est que dans les zones tendues, sans construction point de salut !

(le 21 Novembre 2012)

©

Comparer gratuitement les offres de crédit immobilier

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.